samedi 6 mars 2010

Où l'on découvre que je n'ai pas un avis pertinent sur tout



Mtislav, qui vient parfois de son sud ouest un petit sac à dos sur le dos et un sourire sous le nez, a un blog que j'aime fréquenter, c'est marqué dans la colonne à droite là, ô lecteur attentif.
Si on prend le temps de le suivre dans ses écrits, Mtislav vous emmène parfois dans une autre dimension, mais parfois pas.
Il a des titres de rubrique que je lui jalouse férocement : "décroissance de l'intime" par exemple, mais aussi la très belle "fondation Mtislav pour la foi".
Je n'ai absolument aucune idée sur la façon dont Mtislav répartit ses billets dans ses rubriques, mais accepter de renoncer à comprendre parfaitement le cheminement des pensées mtislaviennes fait partie du charme de l'existence.

Juste avant un billet sur les princesses, leurs dents et leur nez, et sur Kurt Wallender, ce Derrick du Nord, Mtislav, dans la rubrique de sa Fondation, a écrit un billet sur le micro-crédit. C'est un billet documenté et sérieux.
A la fin, le Mtislav facétieux me tague pour que je dise ce que je pense du micro-crédit.
Damned.
Dans les commentaires, il y a un petit échange entre Monsieur Poireau, Lucia Mel et Balmeyer, d'où il ressort d'une part qu'il vaut quand même mieux agir local, et que d'autre part, la gauche devrait investir le champ de l'économie et défendre la création d'entreprise.
Bon.
A partir du moment où des choses aussi intelligentes ont déjà été dit, comment voulez vous que je passe pour une femme réfléchie, qui a un avis pertinent et tout ça moi ?
Alors, ma contribution sera la suivante, dédiée à Nicolas :
Ce matin, sur France Inter, ils parlaient des Brèves de Comptoir.
Il y a un type, lessivé, essoré, pauvre quoi, qui dit :
"A la Caisse d'Epargne, c'est un écureuil, au Crédit Lyonnais, c'est un lion. Quand ils veulent nous baiser, c'est toujours avec une peluche".

J'ai mis des liens partout pour railler Didier Goux, qui n'aime pas les liens et aussi en clin d'oeil à quelqu'un, cherchez pas, vous ne le connaissez pas.

10 commentaires:

epsilon a dit…

Au détours de ma balade sur le net, je découvre ce blog.
Ce qui me vient à l'esprit..Si la vie est belle(post précédent) c'est que les gens:Vous, Moi, les Autres, savent la rendre belle...
Votre titre humble au demeurant "raconte" l'inteligence de votre propros.
Je reviendrai en ses lieux....charmantes balades en perspectives!!!

balmeyer a dit…

Ouaw, retrouver mon nom associé à une "conversation intelligente", c'est une réelle surprise, je me sens comme un footballeur qui vient de sortir un livre d'entretiens.

mtislav a dit…

Merci de cette jolie réponse, au titre succulent. Je me réserve la lecture des "chroniques désenchantées 1" pour bientôt, le titre est prometteur.

Je note que tu adeptes du trait d'union ; il y en a peut-être qui sont sans opinion sur cette question...

Kurt Wallender est plutôt à mon goût. J'ai trouvé sa fille plus "jolie" que je ne l'imaginais. Les intrigues semblent très simples. On voit les paysages, l'architecture, les intérieurs. Il faudrait établir un bilan coûts/avantages pour déterminer le taux d'intérêt des feuilletons. A la réflexion, je me demande pourquoi je ne supporte pas Derrick mais j'aime Wallander.

Audine a dit…

Epsilon : vous y êtes le très bienvenu ...

Balmeyer : j'ai une très grande admiration pour ton écriture. Le jour où tu sors un bouquin, dis, tu me dédicace le ballon ?

Audine a dit…

Mtislav :
Les Chroniques désanchantées : je ne sais pas si elles vont vivre !
Tu as raison sur la photographie de Kurt Wallander, mais le héros bon sang !! sans blague, j'ai envie de lui donner des claques pour qu'il réagisse un peu !
Sa fille est superbe, à la fois radieuse et fragile.

lucia mel a dit…

Quel bel hommage à notre cher blogueur du mois d'août.

Ah ? c'était donc un tag ? oh, que zut, j'allais le rater, c'est pour cette raison que j'avais juste répondu "sérieusement" en com'.

Bon, comme ces derniers temps je radote, les hommes/les femmes, etc. que ça en devient fatigant... ce sera l'occasion de passer à Wallander, ou plutôt, en ce qui me concerne, à l'inspecteur alcoolo de Boulevard du Palais, pour mener l'enquête sur le micro-crédit, ou microcrédit...

Didier Goux a dit…

Même pas mal, d'abord !

Et je rappelle que j'ai été le seul blogueur à offrir l'asile politique à Mtislav lorsqu'il s'était auto-privé de blog...

Didier Goux a dit…

Oublié de cliquer...

Nicolas a dit…

Quel est le rapport entre moi et les brèves de comptoir ?

(j'ai renoncé à comprendre mtislav, je me contente de le boire).

Audine a dit…

Lucia : houlà je supporte pas DU TOUT boulevard du Palais !!

Didier : oui c'est vrai ça !
C'était pour vous mettre des bons points dans votre dossier quand les commissaires du Peuple l'examineront ??

Nicolas : oui c'est vrai, maintenant que tu le dis, je me demande ce qui m'a pris.